Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

LA FORMATION TECHNIQUE DES INFIRMIÈRES, L’EXEMPLE DE BELFORT (DES ANNÉES 1920 À 1972)

Résumé : En 1922, la création d’un brevet de capacité professionnelle permet l’obtention du titre d’Infirmière Diplômée d’État. Cette date est des plus importantes en ce qu’elle marque le début d’une véritable reconnaissance pour les infirmières. Elles deviennent des professionnelles reconnues et formées. Cependant, cette formation est souvent déconnectée des réalités du métier. En effet, les programmes de formation sont pensés par les médecins afin d’avoir à leurs côtés des bonnes auxiliaires. Les infirmières sont dans l’ombre des médecins et leur formation dépend d’eux. Elles apprennent à ne jamais remettre en cause les décisions du corps médical. Les médecins ont un véritable monopole : ils sont devenus à la fin du XIXe siècle, avec les découvertes pastoriennes et l’évolution des sciences, les détenteurs du savoir. C’est d’ailleurs à cette date qu’est construit l’hôpital civil de Belfort. Or, les soins réalisés au sein des hôpitaux deviennent, avec ces évolutions importantes des sciences et de la recherche, de plus en plus techniques et précis. La formation des infirmières doit alors répondre à ces nouveaux besoins. Elle se précise alors : c’est la naissance des infirmières techniciennes. A Belfort, une première école d’infirmières est construite dans les années 1950. Mais cela ne signifie pas autonomie et responsabilité. Les infirmières sont toujours soumises aux médecins. La formation fait encore défaut. Malgré l’émergence de spécialisations à l’image de l’infirmière scolaire, la formation reste déficitaire. Dans les années 1960, des changements s’amorcent. En effet, le programme de formation de 1961 vise à donner aux infirmières plus de responsabilités. L’étude du règlement de l’école d’infirmières de Belfort démontre cette volonté à recruter un personnel compétant. Les infirmières peuvent ainsi planifier les soins à effectuer et prendre des décisions quant à la santé d’un patient. Avec l’évènement Mai 68, les mentalités sont bouleversées. C’est ainsi que l’on décide de la mise en place d’un nouveau programme de formation pensé par et pour les infirmières. C’est également dans les années 1970 qu’une nouvelle école d’infirmières ouvre à Belfort afin d’accueillir plus d’étudiantes. L’étude de la formation à Belfort permet de démontrer une tendance générale pour la formation des infirmières qui passe d’une dépendance totale à une autonomie qui reste toutefois cadrée.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal-univ-fcomte.archives-ouvertes.fr/hal-03342221
Contributor : Bérangère Bitsch <>
Submitted on : Monday, September 13, 2021 - 11:19:25 AM
Last modification on : Wednesday, September 15, 2021 - 10:18:48 AM

File

HERRMANN_Camille_PE90_2021.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03342221, version 1

Collections

Citation

Camille Herrmann. LA FORMATION TECHNIQUE DES INFIRMIÈRES, L’EXEMPLE DE BELFORT (DES ANNÉES 1920 À 1972). Education. 2021. ⟨hal-03342221⟩

Share