Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La formation technique des infirmières à Besançon (de 1899 aux années 1920)

Résumé : En 1902 une école d'infirmiers, infirmières et garde-malades ouvre à l'hôpital Saint-Jacques de Besançon. Ce grand centre hospitalier est enjoint depuis 1899 (circulaire d’Émile Combes) par les pouvoirs publics de former des auxiliaires compétentes et obéissantes pour les médecins. Dans le contexte révolutionnaire des avancées de la médecine et dans celui politique de la IIIe République anticléricale et sociale, ce mémoire présente la mise en place et l'évolution de la formation technique des infirmières à Besançon, de sa création aux années 1920. Formation qui permet aux femmes du peuple de sortir du foyer pour accéder à un métier rémunéré et à une certaine reconnaissance sociale. Ce travail de recherche a pour enjeux de présenter la mise en place d'une formation technique des infirmières à Besançon et de la comparer à celle donnée dans les hôpitaux parisiens, dont la plupart des ouvrages scientifiques se sont intéressés. Il est également pertinent de se questionner sur la féminisation du métier et sa laïcisation à Besançon. Le soin des malades étant le travail des religieuses rattachées aux congrégations installées dans les hôpitaux avant la mise en place d'une formation laïque par l’État. Dans ce travail, les infirmières Croix-Rouge ou infirmières du privé ont également leur place car elles assistent aux cours et stages de la formation publique de l'école d’État. Elles sont les concurrentes des infirmières du public, ce qui tout au cours de la période étudiée permet de relever les lacunes de la formation d’État et de l'améliorer. II ressort de ce travail de recherche que l'école d'infirmières de Besançon va suivre le chemin des écoles parisiennes. Elle va connaître des débuts difficiles et chaotiques, qu'elle pallie au cours des années par l'amélioration de sa formation. Efforts récompensés dans les années 1920 puisque les résultats aux examens et les aptitudes professionnelles des élèves de Besançon méritent les louanges du ministre du Travail, de l'Hygiène et de la Prévoyance sociale. L'école de Besançon possède aussi un parcours atypique : certes les élèves sont majoritairement des femmes mais le personnel religieux reste très présent dans l'effectif de l'hôpital et généralement aux places hiérarchiques, comme le poste de direction de l'école d'infirmières.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [75 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-fcomte.archives-ouvertes.fr/hal-02972794
Contributor : Lucie Gobet <>
Submitted on : Tuesday, October 20, 2020 - 4:16:22 PM
Last modification on : Tuesday, October 27, 2020 - 2:34:47 PM

File

VION_Justine_PE25_2020.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-02972794, version 1

Collections

Citation

Justine Vion. La formation technique des infirmières à Besançon (de 1899 aux années 1920). Education. 2020. ⟨hal-02972794⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

4